Accueil - Actualité - Pour la robe, c'est Mayé

Pour la robe, c'est Mayé

Rédigé par Malmoth - - Aucun commentaire


Entretien avec Mylène de Mayé Boutique

Malmoth Wedding & Photography (MWP) : Bonjour Mylène. Merci d'avoir accepté notre invitation sur le Blog Photo de Malmoth. Nous avons collaboré à plusieurs reprises, et toute l'équipe était impatiente d'en savoir un peu plus sur l'entreprise qui monte, ton entreprise : Mayé Boutique.

Mylène Manéré (MM) : Merci à vous de m'accueillir.

MWP : Pour commencer, dis nous quel à été ton cursus scolaire ?

MM : J'ai tout d'abord commencé par un cursus sportif. Ensuite j'ai changé d'orientation et obtenu un Brevet de Technicien Supérieur en alternance en Management des Unités Commerciales (BTS MUC).

 

MWP : Et comment t'est venue l'envie de créer ton entreprise Mayé Boutique ?

MM : L'entreprise qui m'a accueilli pour la préparation de mon BTS est la boutique Cymbeline de Toulouse. C'est en fait à partir de là que l'idée m'est venue.

Je n'avais aucune expérience dans ce domaine mais j'ai été tout de suite attirée par l’intérêt accordé à la convivialité et au sens de l'accueil. J'ai alors profité d'un « retour au pays » pour étudier le marché.

 

MWP : Justement, de quand date la création de la Boutique Mayé ?

MM : La Boutique Mayé créée en novembre 2009 a ouvert ses portes le 9 janvier 2010.

 

MWP : Ok, et dis-nous en quelques mots en quoi consiste ton métier ?

MM : Je suis chef d'entreprise mais avant tout conseillère de vente. Comme son nom l'indique je conseille et je guide la future mariée dans le choix de sa robe.

 

MWP : Quel conseil as-tu envie de donner aux futures mariées ?

MM : Je conseille aux futures mariées d'essayer plusieurs silhouettes avant de choisir au moins pour être sûres de leur choix.

 

MWP : En novembre 2011, tu as organisé un défilé de robes de mariées, quel était ton objectif ?

MM : Pour l'organisation de ce défilé je souhaitais présenter un cadre particulier. Mettre les mariées dans l'ambiance d'un mariage.

 

MWP : Cet objectif a-t-il été atteint ?

MM : L'objectif pour moi a été atteint. L’idée est intéressante et mérite d'être affinée. Je pense notamment, pourquoi pas, à une collaboration avec Fréderic Réjaudry, photographe de talent de Malmoth et toute son équipe.

En tout cas, former un réseau de partenaires soucieux d'une certaine qualité de prestation.

 

MWP : Merci pour cette remarque flatteuse. C'est un projet qui nous enchante déjà.

 

MWP : Lors de ce défilé, nous avons découvert les 3 marques que tu représentes : St Patricks, Pronovias et Cymbeline. Pourquoi ces 3 là ?

MM : Ces trois marques représentent selon moi un gage de qualité.

 

MWP : Que pense-tu de cette pratique de plus en plus répondue, semble-t-il, d'acheter sa robe de mariée en ligne ?

MM : Acheter sa robe de mariée en ligne peut représenter un avantage certain en terme de prix... Le bémol reste sur la qualité du produit...

Quoi qu'il en soit, même sur internet la soie n'est pas au prix du coton et les produits de qualité sont toujours plus chers... Donc je pense que celles qui font ce choix sont moins exigeantes surtout qu'au final, jusqu'à ce que la robe arrive on ne sait pas réellement à quoi elles ressemblent vraiment.

MWP : Merci Mylène pour cet entretien. Je laisse nos lecteurs découvrir ton travail et ta boutique avec quelques photos. A bientôt.

MM : Merci à toi. A très bientôt.

Suggestions d'articles similaires


Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot zuyfc ? :

Retour haut de page