Accueil - Interview - Interview Beltigato

Interview Beltigato

Rédigé par Malmoth - - 1 commentaire


Bonjour Gaëlle. Merci de nous accorder un peu de ton temps. Est-ce que tu peux te présenter en quelques mots, stp ?

Je m'appelle Gaëlle Gama, j'ai 36 ans, je suis mariée et maman de 3 enfants de 9,7 et 2 ans. J'ai créé mon entreprise Beltigato le 01/11/2014.

 

Raconte-nous un peu l'histoire de cette création, comment l'idée t'est venue ?

Je suis infirmière et rien ne me prédestinait à faire du cake design, jusqu'à ce que je devienne maman. Je voulais un beau Gateau pour ma fille de 2 ans qui allait être grande sœur 2 mois plus tard. J'ai cherché partout et avec difficultés j'ai fini par trouver quelqu'un qui m'a fait un Gateau Dora. J'ai été terriblement déçue car ma fille ne l'a pas reconnu mais surtout ne l'a pas mangé car il n'était pas bon.

C'était la dernière fois que j'achetais un Gateau...

J'en ai fait d'abord pour l'anniversaire de mes enfants mais je n'osais pas toucher à la pâte à sucre. Je ne trouvais pas ça bon... et surtout les recettes de gateaux spécialement pour cake design ne me plaisait pas, trop sec. J'ai pris 3 ans avant d'en acheter!

Et puis j'ai essayé, encore et encore avec la meilleure des motivations : voir des étoiles dans les yeux de mes enfants, puis des enfants de mes amis, puis des enfants des amis de mes amis. Je n'ai plus jamais arrêté. Avec toujours la même obsession : faire un très bon Gateau sous la pâte à sucre, il ne faut pas oublier qu'il est destiné à être mangé.

Et puis j'ai un un petit coup de pouce du destin, j'ai une amie qui m'a poussée à me présenter à la première émission du Meilleur Pâtissier. À ma grande surprisé j'ai été sélectionnée ! Je suis donc partie avec mes macarons aux goûts d'ici (chocolat communion, sorbet coco, Maracudja, vanille/rhum vieux) pour les faire déguster lors du casting. Je suis arrivée à la dernière étape dans les 20 derniers mais pendant le casting télévisé, ils n'en ont pris que 10.

J'ai fait de belles rencontres mais surtout je savais que je ne pouvais plus m'arrêter. Le virus de la pâtisserie m'avait piqué !

Quel a été ton parcours ? Tu as suivi une formation de Cake Design ?

Je me suis formée avec Nina Couto, la pionnière en France en cake design qui est malheureusement décédée depuis. Et je pars au moins une fois par an me former en France. J'ai passé aussi mon CAP Pâtisserie en candidate libre.

Et depuis la pâtisserie a pris le pas sur mon premier métier pour essayer de vivre de ma passion.

Et j'avoue que je m'éclate !

Quels sont les projets qui t'attirent le plus ?

Chaque Gateau est unique, et ce que je préfère ce sont les wedding cake, gâteaux de mariage.

Le Gateau à une place importante dans la réception du mariage, c'est pour ça qu'il doit être à la fois à l'image des mariés mais aussi excellent car quand c'est bon, on s'en souvient !

C'est une pièce à part entière de la décoration. Ce n'est pas véritablement un gâteau. Une cake designer passe des heures et des heures à faire son Gateau. Pour un wedding cake à partir de 3 étages, il faut compter au strict minimum 10h de travail, sans la livraison et la mise en place sur le lieu de la réception. Il est si fragile que je dois finir de le monter sur place.

 J'adore quand les mariés m'offrent leur confiance. C'est tout simplement magique et ils peuvent être certains que je donnerai le meilleur de moi-même pour y arriver.

A quoi faut-il penser quand on commande un Wedding Cake ?

Eh bien, dans un premier temps, il faut correctement estimer le nombre de parts. Heureusement, je suis là pour guider les mariés. Ensuite, il ne faut pas choisir trop de parfums , 2 est le maximum à mon avis. Il ne faut pas oublier que chacun n'aura qu'une part.

Quelle a été la demande la plus folle à laquelle tu ais dû répondre ?

Les demandes les plus folles ne viennent pas forcément des mariés mais plutôt des wedding planner. J'aime beaucoup travailler avec elles car nous en avons de grande qualité en Martinique. Elles me poussent souvent dans mes retranchements. Et elles connaissent en général mon péché mignon : le goût ! Donc elles me demandent un peu tout....et n'importe quoi. Mais j'essaye encore et encore et c'est comme ça que naissent en général les nouvelles saveurs comme, par exemple, le sorbet coco !

Quels conseils donnerais-tu à une future mariée ?

Je leur dirais tout simplement de fermer les yeux et d'imaginer le Gateau de leurs rêves, comme la robe de la la mariée. Mes souvenirs sont presqu'essentiellement culinaires, et c'est ce que je recherche quand je fais des gâteaux .J'ai l'espoir que quand on se souvienne de la réception, le goût de mon Gateau y ait une place !

Suggestions d'articles similaires


1 commentaire

#1 Daudey a dit :

Et bin il est très rafraîchissant de lire des histoires pareilles. Des gens qui osent réaliser et aller au bout de leur passion. Visiblement c'est encore possible en France de nos jours. Bravo beltigato!

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot zqesmf ? :

Retour haut de page