Avec cette 4ème Rencontre Caribéenne de l’Art Contemporain, il s’agissait évidemment d’exposer les toiles et les sculptures des artistes Antillais, mais aussi et surtout de recueillir des fonds pour l’achat de pompes à morphine pour les établissements de soins palliatifs.

Tout comme Christophe Mert, parrain de cette édition 2012, la problématique de la douleur, et de la fin de vie me touche personnellement. Je n’ai donc pas hésité une seconde lorsqu’il m’a été proposé de couvrir le vernissage de l’exposition. Et je n’ai pas regretté, j’ai vu de bien belles choses…

Nos artistes ont du talent. Jugez par vous même.

[Frédéric]

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.