On cherche tous à avoir le plus beau mariage du monde, ou alors, le plus original. Voilà quelques conseils de photographe, forcément subjectifs, pour que les photos de votre cérémonie de mariage soient encore plus belles.

Les couleurs

Il est de tradition dans notre beau pays Martinique de choisir un thème d’une ou deux couleurs lors des mariages. Ce thème peut être repris pour la décoration de la salle de réception, des voitures, du lieu de culte. Et il peut s’étendre aux habits du cortège, jusqu’au costume du marié. D’un point de vue strictement photographique, si la couleur choisie revient trop souvent, les photos seront rapidement monotones, et les possibilités créatives du photographe plus réduites. Agissez donc avec parcimonie et délicatesse. Vos couleurs doivent rehausser votre décoration, sans devenir l’attraction principale de la journée. Tout est donc une question d’équilibre. Un thème réussi est un thème qui saura ménager de l’espace aux autres couleurs.

Les horaires

Si nos latitudes tropicales nous garantissent des températures élevées toute l’année, elles nous procurent aussi des fins de journée toujours comprises entre 17h30 et 18h30. Ce qui est relativement tôt, compte tenu du planning d’une journée de mariage. Choisissez donc avec soin l’heure de votre cérémonie (en fait, c’est surtout l’heure de fin qui compte) afin de vous ménager suffisamment de temps pour les photos de couple et de famille. Entre octobre et avril, il faut éviter que la fin de la cérémonie ne soit programmée après 15h30. Entre mai et septembre, il y a moins de contraintes. Une fin de cérémonie entre 16h30 et 17h vous laissera suffisamment de temps pour les photos. Ce conseil est d’autant plus valable que le trajet entre le lieu de la cérémonie et le lieu choisi pour les photos est long. Idem si votre mariage se déroule sur la côte atlantique plutôt que sur la côte caraïbes. Les cérémonie civiles ont, en général, lieu relativement tôt, et ne posent pas trop de problème (sauf si elles finissent à midi, et que les photos de couples sont programmées juste après. Mais ça j’en parlerai dans un autre article). Les cérémonies religieuses, elles, sont souvent plus tardives. Négociez le meilleur horaire avec votre officiant. Certains peuvent être très conciliants.

Les enfants d’honneur

À la base, les enfants sont un sujet de prédilection pour un photojournaliste. Ils sont spontanés, vivants, gaffeurs. Le parfait cocktail pour des photos dynamiques, chargées d’humour et d’émotion. Pourtant, certains mariés, sans doute stressés par l’éventualité d’une (trop) grosse gaffe, ou simplement parce que les enfants sont très jeunes, choisissent des baby-sitters à la discipline implacable. Attention tout de même à ne pas trop les brider. Leur attitude sera alors figée et gauche et les photos en pâtiront. Si vous êtes vraiment stressés, choisissez des adultes ou des enfants suffisamment matures pour qu’ils respectent d’eux même le protocole. Autrement, acceptez leurs jeux, leur indiscipline et leur joie de vivre. Un photojournaliste saura tourner cette situation à son avantage, et donc, au vôtre. Voilà, je m’arrête là pour aujourd’hui. La suite des conseils sur la cérémonie dans un autre article. Je partage maintenant avec vous quelques instants saisis au vol durant des cérémonies, juste pour le plaisir.

[Frédéric]

One response

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.