Alors que Noémie allait commencer à se faire maquiller, j’entends derrière moi ce dialogue pour le moins cocasse.

– Mais il est passé où le photographe ?

– Ben ! Il est juste en face de toi ! (rires)

– (rires) Ah ben oui ! On ne le voit pas, on ne l’entend pas, mais il est toujours là où il faut.

Face à ce commentaire venant de la maman de Noémie, je n’ai pas pu m’empêcher d’afficher un large sourire.

La discrétion. L’une de nos trois valeurs fondatrices. Inutile de vous dire à quel point j’étais ravi d’apporter la preuve qu’il ne s’agissait pas d’un vœux pieux, d’une parole en l’air, mais d’une qualité éprouvée sur le terrain.

J’espère que Noémie et Jonathan ont apprécié cette discrétion qui m’a permis de capturer les moments d’émotion de cette journée si chère à leur cœur.

 [Frédéric]

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.