Quand un photographe de mariage propose de couvrir les préparatifs, on pense principalement aux préparatifs de la future mariée, mais un photo-journaliste, s’intéressera aussi bien aux préparatifs de cette dernière qu’à ceux de son fiancé et du reste de la famille (notamment ceux qui aident aux préparatifs de la mariée).

Je m’en vais donc vous donner quelques conseils, pour que les témoignages recueillis par votre photographe soient les plus beaux et les plus touchants possibles.

Soyez bien entouré

Il n’y a rien de tel, lorsque l’on se prépare pour le grand jour, que d’être entouré d’un(e) ami(e) qu’on estime. La future mariée pourra se préparer accompagnée de sa meilleure amie, ou de sa sœur. Sa mise en beauté sera bien plus touchante à travers les yeux de ces accompagnatrices que par le témoignage du geste technique du coiffeur ou de l’esthéticienne. Et ce conseil est tout aussi valable pour le fiancé. Un « pote » sera le bienvenu pour faire redescendre la pression au moment de chercher les alliances, qui, bien sûr, seront introuvable à ce moment là. Et les parents, me direz-vous ? Eh bien, au risque de choquer, je pense qu’il vaut mieux qu’ils n’assistent pas aux préparatifs. D’une part, il faut qu’eux aussi pensent à leurs propres préparatifs (ils sont quand même des acteurs majeurs de l’évènement). D’autre part, lorsque la pression nécessitera d’être un peu relâchée, il ne seront pas les meilleurs « facilitateurs ». (On sait combien les parents ont à cœur que tout soit parfait pour le mariage de leur progéniture) En fait, cet éloignement temporaire va créer un moment unique. Celui de la première rencontre. Le regard d’un père qui voit, pour la première fois, sa fille fin prête, dans sa robe de marié, c’est tout simplement magique. C’est évidemment valable pour le fiancé et ses parents. Et un photo-journaliste voudra absolument capturer ces instants de grâce. 

Ménagez votre espace

Que vous ayez choisi de vous faire coiffer à domicile ou dans un salon, ayez en tête que votre photographe devra évoluer tout autour de vous, sans pour autant gêner le travail et les mouvements du coiffeur. Il faut donc pour cela qu’il y ait suffisamment de place autour de vous. Choisissez donc un espace ouvert, ou alors une grande pièce dégagée de tout obstacle. Lors du maquillage, il sera nécessaire que la pièce soit bien éclairée pour faciliter le travail de l’esthéticienne. Choisissez donc une pièce avec de larges ouvertures et un grand miroir, dans lequel vous pourrez suivre l’évolution de la mise en beauté. Accrochez votre robe dans un lieu sûr et lumineux. La photo de la robe, c’est un classique du reportage de mariage. Alors, petite astuce : ne laissez pas votre robe sous housse ou sous plastique.

Ayez confiance

Au moment d’enfiler la robe de mariée, il est traditionnel de se réfugier dans une chambre pour retrouver un peu d’intimité. Et là se pose la question fatidique : « faut-il ou pas laisser entrer le photographe ? ». Pour des raisons évidentes, il sera plus facile à la mariée d’accepter la présence d’une femme photographe. Pourtant, que le photographe soit un homme ou une femme, les arguments en faveur de sa présence lors du passage de la robe sont de taille. Le but du photojournaliste est de capturer des instants de magie. Et les regards qui s’échangent, dans les secondes où la mariée enfile sa robe, font définitivement partie de ces instants magiques. Faites venir le photographe 30 secondes plus tard, et la magie s’est évanouie. Par ailleurs, le photographe est un professionnel de l’image. Il sait ce qu’il peut montrer et ce qui doit rester intime. La mariée devra donc, dans tous les cas, discuter de ce point avec le photographe pour se déterminer.

[Frédéric]

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.