Une brève histoire de temps

« Combien de temps à l’avance faut-il réserver son photographe de mariage ? » Cette question, postée sur le mur de la page Malmoth Photo sur Facebook a suscité une telle variété de réponses que je me suis dis que le sujet méritait bien un article complet.

Avant de répondre, notons l’affirmation implicite contenue dans cette interrogation. Il est nécessaire de réserver son photographe de mariage. Et quand je dis réserver, j’entends, au minimum, signer un contrat, mais le plus souvent aussi, verser des arrhes ou un acompte. Alors évidemment, quand on signe un contrat, on s’engage, et certains couples ne voient dans cette signature, que leur propre engagement. Mais chacun sait qu’il faut deux parties pour signer un contrat. L’autre partie étant le photographe, qui s’engage lui aussi à couvrir votre reportage à la date fixée. Pour ceux qui ne sont pas convaincus, je me permets cette petite anecdote. Un couple de mes amis, qui préparait son mariage, avait « réservé » un photographe, sur un simple accord verbal. Trois semaines avant le jour J, ledit photographe appelait  mes amis pour leur dire qu’il prenait l’avion en début de soirée, le jour même du mariage. Compte tenu des délais nécessaires pour effectuer les formalités d’embarquement, cela amputait sérieusement la couverture du reportage. Comme il n’était pas question de voir le photographe s’en aller en plein milieu de la cérémonie religieuse, mes amis n’ont pas eu d’autre choix que de se mettre à chercher, en catastrophe, un autre photographe. Et pour les mauvaises langues qui se demandent pourquoi je n’ai pas couvert, moi-même, le mariage de mes amis, je réponds qu’étant invité, mes amis ont eu la délicatesse de ne pas me demander de faire les photos ce jour là, afin que je puisse profiter, avec eux, de la fête (smile).

Alors, combien de temps faut-il  pour réserver son photographe de mariage ? La réponse est, vous vous en doutez : ça dépend.

Voilà, j’espère que la lecture de cet article vous aura été utile. Vous pouvez éteindre votre ordinateur et rependre une activité normale… Ahh, je taquine. Mais c’est vrai que ça dépend. Ça dépend de la période creuse ou pleine durant laquelle a lieu le mariage. Ça dépend de la popularité du photographe. Ça dépend du pays et du lieu. Ça dépend du point de vue (celui du photographe ou celui des mariés). Ça dépend enfin, des exigences de mariés et de leur tempérament. Et la liste est certainement encore très longue. Comme vous avez supporté mon laïus jusqu’ici, je me dois quand même de vous apporter quelques éléments de réponse.

La situation en Martinique

Je vais me cantonner pour la suite au seul marché martiniquais.

Je l’ai dit plus haut, réserver un photographe, c’est s’engager, et notamment s’engager sur une date. Inutile donc de signer un devis si on ne connait pas la date précise du mariage. On peut évidement commercer à prospecter dès qu’on s’est dit « Oui ! », mais il de bon ton d’attendre une réponse ferme de la part du loueur de salle ou de l’officiant (civil ou religieux) avant de se lancer.

Une fois qu’on a choisi la date du mariage, le critère déterminant, eh bien, c’est la date elle-même. En effet, si vous vous mariez un week-end de décembre, période qui voit le plus grand nombre de mariages dans l’année, je pense qu’il faut prévoir entre 10 et 12 mois. La même tendance commence à se dessiner pour des dates particulières, telle la Saint Valentin, par exemple. C’est un peu moins si vous vous mariez un week-end entre juin et août. Comptez entre 6 et 8 mois. Le reste de l’année, ou si vous vous mariez en pleine semaine (jeudi excepté), les mariages sont si rares, que vous avez de grande chance de pouvoir choisir votre photographe jusqu’à 15 jours avant la date.

Mais avez-vous intérêt à attendre si longtemps ?

Peu de gens se l’imaginent, un reportage de mariage se prépare sur plusieurs mois. Il faut choisir un lieu pour les photos de couples en fonction du planning de la journée et des gouts des futurs mariés. Demander les autorisations de photographier pour les lieux privés. Effectuer les repérages. À Malmoth Photo, nous tenons, en plus, à nous entretenir avec les futurs mariés, afin de faire plus amples connaissances, de discuter de la décoration, de l’éclairage, du cortège. Tout cela afin de créer un projet photographique propre à chaque mariage. J’estime à trois mois le temps nécessaire à une bonne préparation. C’est donc, de mon point de vue de photographe, le délai minimum raisonnable pour réserver son photographe. Alors évidemment, on peut toujours faire plus court. Mais ce sera, à mon avis, au détriment de la qualité des images.

À chacun sa vision de la photo

Pour finir, je dirai que ces chiffres sont à nuancer. D’autres paramètres entrent en jeu, pour allonger ou raccourcir les délais de réservation. Parmi ces paramètres, la réputation du photographe. Il est clair que si vous avez l’intention de faire appel à un photographe de grande renommée, il faudra vous y prendre 18 voire 24 mois à l’avance, sur certaines périodes. Si, au contraire pour vous, un photographe en vaut bien un autre, quelques mois suffiront pour vous engager. Mais de toute façon, plus vous attendrez, et moins vous aurez le choix du prestataire (et ce n’est pas valable que pour la photo).

Voilà, vous voilà armés. Je vous dit à bientôt pour d’autres conseils pratiques.

[Frédéric]

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.